Dieppe Arthurimmo Immobilier
30 Nov

Votre agence immobilière de Dieppe vous en dit plus sur les cambriolages !

Il se produit près de 985 cambriolages par jour en France, soit un toutes les 1,5 minute. Ce chiffre ne laisse personne indifférent. C’est pourquoi le ministère de l’Intérieur vient de publier une étude sur la typologie des villes exposées au risque de cambriolage et votre agence immobilière de Dieppe vous en dit plus sur ce qu’elle contient.
En 2014, les cambriolages ont touché en moyenne 5,5 logements sur 1 000 en France métropolitaine. Ce chiffre national recouvre néanmoins une forte hétérogénéité entre les communes. En 2014, les 232 500 cambriolages de logement constatés par la police et la gendarmerie se sont répartis sur 21 500 communes. Ainsi, 41 % des communes n’en ont pas été victimes cette année-là. Alors quelles sont-elles ? Elles sont en moyenne plus petites que les communes cambriolées, avec une population moyenne de 310 habitants contre 2 720 habitants dans les communes qui comptent au moins un cambriolage.

Les villes périphériques sont les plus touchées
L’intensité des cambriolages est particulièrement forte dans les régions Île-de-France, PACA, Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées et dans la vallée du Rhône, alors qu’elle est faible en Corse et dans les régions nord du littoral atlantique. Mais les villes périphériques sont les plus exposées. Ce sont, en effet, elles qui subissent le plus de cambriolages. En 2014, 46 % des vols ont eu lieu dans les communes voisines des 100 plus grandes villes, alors qu’elles ne rassemblent que 36 % des logements.

En effet, si Paris intra-muros a enregistré 7 cambriolages pour mille logements en 2014, cela reste nettement moins élevé que dans la région parisienne où l’on recense 12,7 cambriolages pour mille logements. Même conclusion pour Marseille et Lyon où il y a eu moins de cambriolages que dans les départements du Rhône et des Bouches-du-Rhône.

Une population jeune et sans diplôme est un facteur à risque
Les cambriolages sont plus fréquents dans les communes où les revenus sont très élevés, mais également là où la proportion de personnes sans diplôme est élevée et là où réside une population particulièrement jeune. À situations géographiques et sociales égales, les communes où les maisons prédominent sont plus souvent concernées par les cambriolages que celles qui concentrent des appartements.

C.V. / Bazikpress © Benjamin LEFEBVRE

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée