Dieppe Arthurimmo Immobilier
24 fév

Comment acheter votre premier appartement à Dieppe à moindres frais!

Legs 3

2016, l’année des primo-accédants ? C’était, en tout cas, l’objectif de François Hollande qui souhaité leur donner un coup de main en élargissant et en simplifiant le PTZ à la fois dans l’ancien et dans le neuf ! En 2015, ils avaient déjà fait leur retour. En effet, plus d’une famille sur deux accompagnée par le courtier en crédit Immoprêt était primo-accédante (57,51 %). « Avec des revenus et un apport moyen en hausse, combinés à ces taux d’intérêt extrêmement bas, les clients ont pu emprunter 4,89 % de plus qu’en 2014, analyse Ulrich Maurel. Tous les facteurs étaient réunis cette année pour permettre aux primo-accédants de se lancer dans leur projet immobilier.» Vous aimeriez, vous aussi, acheter votre premier logement, notamment un appartement à Dieppe ? Savoir profiter des nouvelles conditions du PTZ pourrait vous y aider. Sans oublier que les taux bas actuels pratiqués en Normandie vous permettront de financer le reste du prêt à moindre coût !

2016, une bonne année pour les primo-accédants
Nouvelle mesure portée par le ministère du Logement, ce prêt sans frais dont les intérêts sont pris en charge par l’État peut vous permettre de réaliser votre acquisition à moindres frais. Et le PTZ+ a été revisité pour pouvoir aider plus d’acquéreurs ! Voici ce qu’il contient :

• les plafonds de revenus pour les ayant droits (premier achat immobilier ou non-propriété de sa résidence principale depuis au moins 2 ans) ont été revus à la hausse,
• ce prêt finance désormais jusqu’à 40 % du montant de l’achat contre 26 % auparavant,
• les délais de remboursement (toujours sans intérêt) ont été repoussés,
• il est aussi étendu à tout le territoire pour l’achat d’un logement ancien avec travaux.

Le PTZ est plus que jamais en 2016 la solution pour acheter votre 1er logement comme un appartement à rénover dans le centre-ville de Dieppe ! D’autant que les banques sont enfin décidées de chouchouter les primo-accédants. Pour elles, « l’objectif est de reprendre des parts de marché sur des durées qui avaient été quelque peu oubliées dans un contexte de taux historiquement bas et de cibler de nouveau une clientèle de primo-accédants, dont la part reste encore faible », explique Jérôme Robin, président de Vousfinancer.

C.V. / Bazikpress © FineBokeh

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée